• Quelque temps plus tard son frère lui annonça son déménagement pour la Gironde. Le soir même elle s'en désolait disant qu'elle allait se retrouvée seule, son fils étant loin et son frère qui s'éloignait. En plaisantant il lui avait dit "vend ta maison" et l'ont iras aussi en Gironde. Il n'avait pas imaginé qu'elle le prendrait au sérieux, mais l'idée avait fait son chemin et il n'avait pas eu le reflex de la contredire. Ils partirent donc pour la Gironde. Il regretta longtemps d'avoir quitter l'Orne. A partir de ce moment là il avait bien senti qu'elle n'était plus la même, elle n'échangeait plus beaucoup. Il comprit vite son erreur et et se rendit compte qu'il avait fait fausse route, mais il était toujours amoureux et continua à garder pour lui tous ces petits tracas, il ne voulait pas la perdre. Le temps passait et la dégringolade s'accentuait, un jour elle lui demanda de faire chambre à part, il comprit que leur histoire prenait une mauvaise tournure, si seulement ils avaient pu dialoguer, hélas chacun gardait pour lui ses pensées.

    En septembre son fils et son copain vinrent en vacances chez eux, un après-midi ils partirent tous les trois se promener sans rien lui dire. Il en avait gros sur le coeur, il alla se servir un whisky, en pris un deuxième, à moitié ivre il ruminait son infortune. Quand ils rentrèrent il les invectivas criant " sans doute que ne suis bon qu'a garder les chiens", il était en colère et sous l'emprise de l'alcool la conversation s'anima,assise dans le canapé près de son fils, elle se trouva le courage de lui dire qu'elle voulait se séparer de lui. Abasourdit il saisit la bouteille de whisky et sorti dans le jardin, s'allongea dans l'herbe et continua de boire, il voulait mourir. Le lendemain il avait une gueule de bois carabinée et il resta enfermé dans son petit atelier. Les enfants repartit, ils ne se parlaient guère que pour l'essentiel, il avait du mal à vivre dans cette atmosphère, il décida de louer un studio en ville, il déménagea et ils vécurent comme cela quelques temps, ils finirent par se réconcilier un peu et se rendaient visite pour discuter des formalités pour vendre la maison et trouver un avocat pour le divorce. Entre temps son fils lui trouva un logement dans la résidence qu'il habitait et elle déménagea. Par la suite ils se retrouvèrent à Libourne pour passer devant le juge qui ne comprit pas vraiment les causes du divorce, maintenant tout était en règle.

    Maintenant il me disait que cette fois encore il avait fait le mauvais choix.

    Il était à nouveau seul il était revenu au point de départ. Il me disait tu vois l'amour rend fou j'en ai fait l'expérience

    je suis né dans la solitude je partirais dans la solitude

    ainsi va la vie

    maintenant il attendait

    mais il attendait quoi ???

    il attendait c'est tout

     


    3 commentaires
  • En réponse elle lui donna son approbation. Le week-end de pâques étant proche, il lui proposa de venir chez lui, elle était d'accord, ils se donnèrent rendez-vous à A... Son fils étant venu en vacances, il là déposa au lieu prévu ou il l'attendait il pu ainsi faire la connaissance de son fils et de son copain, tout les quatre descendirent en centre ville ou ils prirent l'apéritif. Les enfants repartaient sur Paris, tout les deux se rendirent à St ouen l'Aumone ils déjeunèrent dans un restaurant marocain pas très loin de chez lui. Après avoir déjeuné il l'amena visiter sa demeure, le chalet paru lui plaire, la visite terminée elle y déposa ses affaires et partirent visiter la ville, et ensuite le parc du château se promenèrent dans les allées.

    Le chalet ne possédait qu'une seule chambre qu'il lui laissa, pour lui il y avait la caravane. Lendemain ils visitèrent la région pour la lui faire connaitre. Elle ne travaillait pas étant en arrêt maladie pour une dépression, il lui proposa de rester chez lui la semaine et le vendredi il la ramènerait à Bretoncelles, elle accepta. Comme il travaillait elle avait la maison pour elle, son lieu de travail étant à proximité il rentrait dejeuner le midi, elle avait préparé le repas il retrouvait un semblant de vie normale. Le soir elle ne voulu pas qu'il dorme dans la caravane, ils passèrent leur première nuit de couple. Le vendredi comme promis ils rejoignirent Bretoncelles, une surprise l'attendait, la maman était là avec son petit fils ainsi il fit sa connaissance, il fut bien accueilli et passa le wee-end avec eux. Le lundi matin il se leva tôt pour reprendre son travail pendant la semaine elle aurait le temps de préparer ses affaires pour venir s'installer chez lui. L'année suivante ils se marièrent, partir en Auvergne pour leur voyage de noce, une semaine pour visiter les volcans.

    Il travaillait toute la semaine mais le vendredi il finissait plus tôt et ils partaient pour Bretoncelles. Sa maison était une ancienne grange qu'elle avait fait retaper. C'était des week-end agréable il l'aidait un peu à entretenir le jardin qui avait belle allure. Ils visitèrent le Perche parsemé de manoirs, la région était magnifique, les promenades le long de la Corbionne et dans les petits chemins forestier l'air de la campagne lui faisait du bien. A son travail tout avait été informatisé au début il craignait un peu de travailler sur un ordinateur il se rendit vite compte que ce n'était as si compliqué il y prit gout. A l'usine on parlait de restructuration du personnel, les personnes ayant leur cotisations à jour pouvait prétendre à partir en retraite anticipée comme c'était son cas il accepta et cessa de travailler. Ils décidèrent de vivre dans l'orne et mirent le chalet en vente. Maintenant qu'il était libre ils firent des voyages. Elle paraissait contente pourtant elle avait changé elle n'était plus aussi tendre qu'avant, comme elle ne lui disait rien, l'idée d'un problème entre eux ne l'effleura pas.

     


    1 commentaire
  • Un soir il eu un appel, c'était elle, il bavardèrent un moment puis ils se donnèrent rendez-vous dans l'Orne place de la gare comme ce n'était pas une grande agglomération c'était simple à trouver. Il ne connaissait pas la route il partit donc de bonne heure de crainte d'être en retard finalement il était bien en avance, prévoyant il avait emporté de la lecture ce qui calma son impatience, mais dans son for-intérieur il était un peu angoissé n'étant pas très bavard il craignait de faire mauvaise impression.

    On frappa à la vitre de la voiture, là il se sentit scotché à son siège, à son apparition il ressentit un chavirement à l'intérieur de lui c'était très fort son coeur c'était mit à battre, sortant de la voiture il bafouilla quelques mots, elle souriait c'était déjà bon signe il lui proposa d'aller prendre un café bavardèrent un petit moment puis firent un tour dans le village, midi sonna au clocher de l'église il l'invita au restaurant qu'ils trouvèrent prés de la gare sur la carte il y avait "choucroute" qu'elle commanda aussitôt apparemment elle aimait ça, lui sur un petit nuage en oubliait de manger. L'après-midi ils se promenèrent en forêt en faisant plus ample connaissance, le soir venant elle lui proposa de dîner chez elle il fallait simplement faire quelques courses une pizza, une salade et une bouteille de cidre à la supérette du coin. La soirée se passa agréablement, après le repas elle lui proposa une partie de scrabble ensuite assis dans le canapé ils discutèrent de leurs passions réciproques se racontèrent leur vie et celles qu'ils envisageaient. Il était plus de minuit lorsqu'il repartit il avait le coeur joyeux, il était dans un état amoureux. Le lendemain Dimanche il lui téléphona pour la remercier de son accueil et lui demanda si cette relation pouvait avoir une suite.


    1 commentaire
  •  

    Le temps passant, il se sentait seul, ne sortait que rarement. Un jour en rentrant du travail il trouva un journal gratuit dans sa boite aux lettres. En parcourant les annonces, son attention fut attirée par l'une d'elle, il s'agissait d'une annonce pour un club de rencontre par courrier, il l'entoura avec son feutre et passa à autre chose, mais cette annonce lui taraudait l'esprit. La semaine suivante il décida de s'inscrire, et attendit de voir ce qui allait se passer sans beaucoup de conviction. Les jours passaient et toujours rien, il pensait qu'il s'était fait avoir. Un soir en rentrant chez lui il trouva une enveloppe kraft, elle contenait des listes de prétendantes à son profil. Il dîna et ouvrit l'enveloppe curieux de voir ces listes. Il parcouru chaque liste cocha quelques profils et alla se coucher, le lendemain c'était samedi il aurait tout le loisir pour bien réfléchir. Il écrivit une lettre de présentation en fit des photocopies pour ne pas réécrire à chaque candidates. Il en expédia quelques unes et attendit les réponses. Il en reçu trois, la première lui conseillait de trouver une secrétaire!!! sans doute elle ne se sentait pas assez bien pour sa personne. La deuxième était moins gentille dans sa lettre de présentation il précisait qu'il possédait un chalet dans un grand jardin, dans sa lettre elle lui disait qu'elle ne voulait pas dormir dans une cabane au fond du jardin, un peu vexé il ne lui répondit même pas. La troisième retint son attention, il lui envoya une nouvelle missive en direct puisqu'elle avait mit son adresse, il fit de même adresse et téléphone. 


    5 commentaires
  • Au boulot il se passait de drôle de chose on sentait une certaine tension entre le chef et son adjoint, la cause les vacances, nous devions poser nos dates. Le problème c'est que tous les deux voulaient le mois d'Août et ni l'un ni l'autre ne voulaient céder. La situation ne s'améliorant pas et après un entretient avec son chef il fut convoqué par la direction, là on lui demanda si il se sentait capable d'assumer l'intérim en tant que responsable du service pendant le mois d'Août, devant une telle opportunité il ne pouvait refuser, et c'est ainsi que le mois de Juin il le passa au bureau enregistrant la façon de gérer le service. Il s'en sorti honorablement et vit son coefficient changer et devenir assimilé cadre. Deux mois plus tard le responsable du service fut licencié son adjoint prenait sa place et lui devenait son assistant.


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires